• Bonjour

    Poème de Paul Géraldi (1885-1983) :

     

    Comme un diable au fond de sa boîte

    Le bourgeon s'est tenu caché

    Mais dans sa prison trop étroite

    Il baille et voudrait respirer.

     

    Il entend des chants, des bruits d'ailes,

    Il a soif de grand jour et d'air...

    Il voudrait savoir les nouvelles,

    Il fait craquer son corset vert.

     

    Puis d'un geste brusque, il déchire

    Son habit étroit et trop court

    "Enfin, se dit-il, je respire

    je vis, je suis libre... bonjour !"

     

    Bonjour

    Bonjour

    Bonjour

    Bonjour

    Bonjour

     

     

    « A vos marques, prêts ? Partez ! Quelques achats... »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Mars à 18:38
    Sur ma tablette...je suis aux taquets pour les news
    Ton poême est bien choisi, beaucoup vont se libérer...très vite avec ce soleil !
    2
    Mercredi 29 Mars à 20:07

    Un très joli poème pour conter la beauté du jardin et de sa renaissance

    tes photos sont superbes

    bisous

    3
    Mercredi 29 Mars à 21:02

    de bien jolies promesse de fleurs !!

    bisou

    4
    Mercredi 29 Mars à 21:11
    Sylvaine

    J'adore ce poème :)

    Avec ce temps doux, tous les bourgeons s'ouvrent, c'est le printemps.

    Bonne soirée

    5
    Jeudi 30 Mars à 13:50
    Bonjour printemps ! On est beaucoup à se sentir revivre quand l'hiver s'achève.
    6
    Jeudi 30 Mars à 15:50
    Catherine D
    C'est mignon !
    7
    Mercredi 19 Avril à 07:09

    c'est tout à fait ça dans nos jardins

    j'ai beaucoup lire ce texte ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :