• Poème de Paul Géraldi (1885-1983) :

     

    Comme un diable au fond de sa boîte

    Le bourgeon s'est tenu caché

    Mais dans sa prison trop étroite

    Il baille et voudrait respirer.

     

    Il entend des chants, des bruits d'ailes,

    Il a soif de grand jour et d'air...

    Il voudrait savoir les nouvelles,

    Il fait craquer son corset vert.

     

    Puis d'un geste brusque, il déchire

    Son habit étroit et trop court

    "Enfin, se dit-il, je respire

    je vis, je suis libre... bonjour !"

     

    Bonjour

    Bonjour

    Bonjour

    Bonjour

    Bonjour

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • C'est le lancement de la saison ! Et un retour aux nouvelles sur le blog. Car il est vrai qu'en morte saison, je privilégie la page Facebook. 

    Alors je vous emmène faire le tour du jardin fleuri en cette saison. Les premières photos ont été prises dimanche matin. 

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    La suivante a été prise ce soir :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Le massif de feu le laurier rose et la terrasse :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Sur la terrasse, mes premières tulipes sont les Blue Diamond, ouvertes depuis dimanche :

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    Ce soir, j'ai eu la surprise de découvrir les Mount Tacoma, que j'avais perdues au bout d'un an et que j'ai replantées l'automne dernier. Elles m'avaient manqué l'an dernier :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    L'hellébore Anna's Red, achetée à St Jean en avril dernier, me comble de bonheur. Elle s'est épanouie et est magnifique :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    (le même hellébore une fois le soleil couché) :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Le geum Mai Tai prépare ses boutons :

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    Dans le nouveau massif, chaque jour révèle des nouveautés car, à part les rosiers qui ont été déplacés (aucun achat de ce côté-là pour ce massif), 90% des plantes sont des nouveautés pour moi. Commençons par les muscaris White Magic :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Le malus nain Coral Burst, resté deux ans en pot après son achat aux journées des plantes d'Aiguebelette en avril 2015, a été planté dans ce massif à l'automne dernier. Promesse de fleurs... 

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Souvenez-vous de sa beauté (photos d'avril 2016) :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    J'ai vraiment hâte de le revoir en fleurs !

     

    Continuons dans ce massif avec la pivoine herbacée Coral Sunset. Elle grandit chaque jour. Regardez donc la différence entre ces 2 photos, prises à 1 jour d'écart (dimanche matin et lundi soir) :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    L'epimedium Amber Queen :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    Le bébé epimedium sulfureum que Sophie m'avait donné :

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    Le massif d'Estelle, toujours roi du printemps :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    avec, en bas de ce massif, des cornutas dans les jolis pots offerts par Sophie et Olivier :

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    Dans la haie, quelques narcisses (j'en rajouterai à l'automne prochain, je prends note), la spirée qui prend de belles couleurs :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Un hellébore dont j'ai trouvé plein de bébés à ses pieds... j'attends un peu pour les mettre en pots individuels.

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

    Mes rosiers en pleine forme, profitent du printemps pour former de nouvelles branches, comme ici Gertrude Jekyll grimpant :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Des pousses vertes chez certains...

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

    Rouges chez d'autres...

    A vos marques, prêts ? Partez !

    bicolores chez d'autres encore...

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

     

    Ce poème sied parfaitement à mes érables du Japon en train de dévoiler leurs beaux feuillages :

    A vos marques, prêts ? Partez !

    A vos marques, prêts ? Partez !

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Sur les conseils de Laëtitia, j'ai fabriqué une petite protection pour le poulailler. 

    J'ai d'abord creusé au niveau de l'emplacement de l'enclos du poulailler sur 5cm de hauteur environ. Pour cela, j'ai découpé des rectangles de mottes d'herbe que j'ai posés à côté :

    Une protection pour les poules

     

    J'ai ensuite posé puis fixé du grillage à poules :

    Une protection pour les poules

     

    Voilà avec quoi je l'ai fixé :

    Une protection pour les poules

     

    J'ai ensuite reposé les mottes d'herbe :

    Une protection pour les poules

     

    Ni vu ni connu !

    Une protection pour les poules

     

    Après avoir tassé la terre, on a ensuite reposé le poulailler dessus :

    Une protection pour les poules

     

    La pluie m'a arrêtée mais je vais ensuite couper le surplus pour ne laisser dépasser que quelques centimètres que je fixerai avec des agrafes au socle en bois du poulailler. Tout ceci pour éviter les intrusions de certains rôdeurs qui creuseraient des galeries dans l'espoir  de rentrer par dessous ! J'espère que cela servira !

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    11 commentaires
  • ça y est, je rattrape mon retard. Je suis donc l'idée de Marie-Claude pour vous montrer une rétrospective du mois de juillet dernier, mois très chaud sans aucune goutte de pluie. Vous me direz, après le printemps qu'on avait eu, il fallait bien un retour des choses. Mais je préfère encore la pluie à la canicule. Bref. Voici quand même quelques photos qui illustrent ce mois de juillet caniculaire.

    Photos préférées :

    Le massif du défunt laurier rose :

    Rétrospective juillet 2016

     

    Dans ce massif, la remontée du rosier princess Alexandra of Kent :

    Rétrospective juillet 2016

    Rétrospective juillet 2016

     

    La mosaïque des roses et celle des autres fleurs (fuchsias et géranium pratense) :

    Rétrospective juillet 2016

    Rétrospective juillet 2016

     

    Associations :

    Les rosiers et echinaceas du massif du laurier rose :

    Rétrospective juillet 2016

     

    L'echinacea Pica Bella en compagnie du miscanthus sinensis Morning Light :

    Rétrospective juillet 2016

     

    L'hydrangea Annabelle en bonne compagnie dan la haie :

    Rétrospective juillet 2016

     

    Découverte :

    Le rosier liane The Lady of the Lake, un petit nouveau au jardin qui mesurait déjà pas moins d'1,80m à la fin de sa 1ère saison :

    Rétrospective juillet 2016

     

    Aménagements :

    Un nouveau terrain de jeu suite au goudronnage. Mais on va laisser ça pour quand il fera moins chaud...

    Rétrospective juillet 2016

     

    Bouquet :

    Les dizaines de roses d'Adolphe Turc, d'une couleur saumonée que je n'avais encore pas au jardin :

    Rétrospective juillet 2016

     

    Un mois très chaud mais à l'époque, on ne savait pas que cela allait durer encore 1 mois 1/2 sans discontinuer et sans une goutte d'eau. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Toujours sur l'idée de Marie-Claude qui nous propose une rétrospective de chaque mois de l'année écoulée au jardin, voici ma modeste participation (avec un cran de retard) pour cette rétrospective du mois de juin 2016. Pas de mosaïque cette fois, pas assez de photos. Eh oui ! Les journées de juin où il n'a pas plu furent très peu nombreuses. 

     

    Mes photos préférées :

    Celle-ci est le résultat quasi parfait de ce que je voulais en faisant grimper Perennial Blue contre le mur de la cabane :

    Rétrospective juin 2016

    La haie du Granier :

    Rétrospective juin 2016

     

     

     

    Les associations :

    Les rosiers Perennial Blue (violet) et Belle de Sardaigne :

    Rétrospective juin 2016

     

    Le rosier Cariad associé au géranium Orion :

    Rétrospective juin 2016

    Rétrospective juin 2016

    Les rosiers Mélanie Foucart-Bonnet (blanc rosé) et reine des Violettes avec à leurs pieds le géranium ibericum :

    Rétrospective juin 2016

    Les rosiers et géraniums d'une partie de la haie :

    Rétrospective juin 2016

    Rosier William Shakespeare avec delphinium consolida (pas encore fleuri) et pavot :

    Rétrospective juin 2016

     

    Découvertes :

    Rosier Salet :

    Rétrospective juin 2016

    Rosier Purple Skyliner :

    Rétrospective juin 2016

    Rosier Rhapsody in Blue :

    Rétrospective juin 2016

     

    Déception :

    La pluie... les pluies diluviennes qui ne laissaient que très peu de temps aux fleurs de se faire prendre en photo avant de flétrir... mais on ne savait pas alors que la canicule additionnée à la sécheresse allait faire davantage de dégâts... mais ça, c'est pour plus tard.

    Rétrospective juin 2016

     

    Bouquet :

    rosier Schubert

    Rétrospective juin 2016

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires